Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2011

Prise d'otages

Depuis plus d'une semaine, la prison de Saint-Gilles est en grève. Depuis plus d'une semaine, impossible de savoir ce qui se passe derrière les portes closes. Depuis plus d'une semaine, impossible pour ceux qui sont derrière ces portes d'avoir des nouvelles de leurs proches. Depuis plus d'une semaine, la presse se tait.

Et je n'ai plus envie de me taire.

Même si, je m'en rend compte, le sort des détenus et de leurs familles n'est pas un sujet vendeur. Même si parmi ces personnes prises en otage au fond de leurs cellules se trouvent d'immonde salauds. Il s'y trouve aussi des gens qui ont simplement fauté, fait des "conneries", ou qui sont simplement accusés d'en avoir fait. Il s'y trouve même des innocents. Mais je ne veux pas parler particulièrement pour ces innocents. Je veux parler pour tous les détenus, même les plus immondes des immondes salauds. Parce que même eux restent des hommes. Et parce que, même pour les meilleures des raisons du monde (oui, la surpopulation carcérale est un problème grave, oui, agent pénitentiaire est un métier difficile et trop peu considéré), on ne prend pas des hommes en otage. Fussent-ils les plus immondes des immondes salauds.

Parce que les prendre en otage, parce qu'accepter qu'on les prenne en otage, parce que se taire lorsqu'ils sont pris en otage, c'est se mettre au niveau d'un preneur d'otage. Autrement dit, d'un des pires salauds qui se trouvent derrière ces portes closes. Je n'accuse pas spécialement les agents pénitentiaires de saint-Gilles, là. Ce sont même eux que je comprends le mieux. J'accuse bien plus la pressse qui se tait, les politiques qui ont laissé pourrir la situation, et Monsieur-tout-le-monde qui s'en fiche. Monsieur-tout-le-monde qui n'est pas loin de se féliciter, lui, l'"honnête homme", du sort que subissent les détenus. Parce qu'ils l'ont bien cherché, non ?

Pardonnez-moi, mais raisonner comme ça, mais se moquer du sort de ces gens, parce que ce sont des gens, ou s'en féliciter, c'est se comporter comme beaucoup d'entre eux ne l'ont jamais fait. C'est être "digne" de se retrouver derrière les portes closes.

Eleonore

Les commentaires sont fermés.