Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2012

Condamnations

Ils étaient jeunes. Ils étaient en prison. Ils sont morts. Ils s'appelaient Idrir et Cédric. L'un a été assassiné. L'autre s'est suicidé. L'Etat français a été condamné pour leurs morts. Parce que l'Etat français était responsable de leur survie. Parce que l'Etat est responsable des détenus.

Parce que les détenus n'ont pas été condamnés à mort.

Je la croisais régulièrement, dans la file des visiteurs, devant l'entrée de la prison de Saint-Gilles. Je ne sais pas de quoi son fils était accusé. Je ne sais pas s'il était innocent comme il le prétendait. Je ne sais qu'une chose : il menaçait de se donner la mort, et sa mère avait peur.

Il s'est donné la mort.

Sa mère est venue identifier son cadavre. J'étais là, dans la file, quaand elle s'est présentée devant la porte. Elle m'a seulement dit "Il avait dit qu'il le ferait". Et Dieu sait comme j'ai eu peur, ce jour-là. Pour "mon" gamin ! Mais "mon" gamin est vivant...

Et je pense, magré tout, à ces hommes, à ces gamins, qui sont morts derrière les portes closes. Sous la responsabilité de l'Etat. de ces hommes, de ces gamins, délinquants, certes, mais fragiles, aussi. Malades. Ou en présence de détenus encore plus malades qu'eux. Malades au point de tuer. Je pense à ces garçons que l'Etat aurait dû protéger d'eux-mêmes, ou d'un autre, et qui ne l'a pas fait.

Et qui sont morts pour ça.

A deux reprises, ces dernières semaines, la Justice française a condamné l'Etat our n'avoir pas pris ses responsabilités face aux détenus.

Et c'est bien.

 

 

Eleonore